Virginie peut elle encore croire au Père Noël ?

Ou comment une Infirmière perçoit ce jour férié travaillé.

« Noël n’est pas un jour ni une saison, c’est un état d’esprit « 

Calvin Coolidge

Je m’appelle Virginie, j’ai 42 ans et je suis Infirmière. Je ne suis ni une sainte, ni un ange et encore moins le Père Noel.

Je suis juste une Infirmière qui travaille un jour férié, et je tente de me rappeler pourquoi je continue…. Ce n’est à priori pas pour le salaire et la prime supplémentaire de jour férié. Tout l’or du monde ne compenserait pas mon absence auprès de ma famille en ce jour si précieux.

Aujourd’hui, je pars à mon travail. En ce matin de Noël, le sol est recouvert d’une fine pellicule de neige. Mes bottes émettent ce doux bruit feutré à mesure que j’effectue les quelques pas qui séparent mon domicile de mon lieu de travail.

Ce matin, j’avais le coeur lourd. Le coeur lourd de devoir quitter les miens, encore endormis, les cadeaux fermés au pied du sapin. Tout à l’heure, je ne pourrai pas voir mes enfants avec leur large sourire jusqu’aux oreilles. Je ne pourrai pas entendre le bruit froissé des papiers cadeaux que j’ai mis tant de coeur à emballer. Je ne pourrai pas sentir la douce odeur de la dinde qui cuit dans le four, que ma mère aura cuisiné.  Je ne pourrai pas gouter la bûche et les clémentines partagées au coin du feu. Car je serai à l’hôpital, sur mon lieu de travail en train de faire le tour des médicaments, des injections, puis faire l’entrée d’un patient, ou encore clôturer le dossier d’un autre.

Alors, pour me réchauffer le coeur, je pense à mes patients. A ceux que j’ai déjà soigné un jour de Noël passé, et au réconfort que j’ai pu leur apporter, enfin je l’espère.

Je pense à Margaux, petite patiente, lorsque, alors encore à l’école d’infirmière à l’époque, j’effectuais des vacations en tant qu’aide-soignante pour payer mes études. Margaux, opérée le jour de Noël, loin de chez elle. Je revois ses yeux ébahis, lorsque nous étions passés dans sa chambre, avec un interne lui déguisé en Père Noel et moi avec mon cerf tête de renne sur la tête, un gros sac en toile de jute sur le dos.

Je pense à ce sans domicile fixe et à son regard embué, lorsque nous avions décidé de partager notre dessert avec lui et lui avions préparé un Thermos de café et des sucreries car il ne voulait pas rester au chaud et préférait passer sa journée dehors.

Je pense au moment de franche rigolade partagée avec cette patiente qui avait fait une allergie carabinée aux crustacées et qui voulait qu’on la prenne en photo pour faire partager sa couleur écrevisse à tous sur Instagram.

Je pense à tous ces gens, qui malgré le fait de passer un Noël à l’hôpital, ont pu profiter d’un moment de partage.

Je me rappelle alors pourquoi j’exerce ma profession. Pour partager avec les patients, pour identifier des besoins perturbés, pour soulager dans les moments de souffrance, pour accompagner dans les instants de la vie difficile, pour prendre soin, tout simplement.

Seulement voilà, tout cela n’arrive plus à me faire oublier les conditions de plus en plus difficiles dans lesquelles j’exerce mon métier. A tel point que je m’interroge. Je me demande si mon prochain Noël ne se fera pas loin de l’hôpital.

Alors, tout ce que je souhaite pour Noël cette année, c’est de pouvoir retrouver de dignes conditions de travail afin d’arriver à consacrer un peu de temps à mes patients.

Si seulement, si seulement tout pouvait être  aussi simple, comme dans la chanson d’Eartha Kitt:
If you’ll check off my Christmas list (…)

Santa baby, hurry down the chimney tonight

I really do believe in you
Let’s see if you believe in me

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s